Recette #1 Pancakes

Les pancakes

Le samedi matin, je fais des pancakes.

J’aime les traditions, surtout celles concernant la nourriture. Ce sont les meilleures, celles qu’on a envie de transmettre et de partager et qui donnent tout son sens à l’acte de manger, acte ô combien social et convivial.

Bref, le samedi, c’est pancakes. Ca ouvre en beauté le début du week-end (bien que l’apéro du vendredi soir ouvre PLUTOT BIEN aussi, on va pas se mentir) et puis, avec le réveil un peu plus tardif (et sans sonnerie stridente), j’ai enfin le temps de sentir la faim arriver.

Parce que quand mon réveil sonne à 6h50 (oui, j’ai conscience que ce n’est pas très tôt mais j’aime me plaindre alors laissez-moi, CORDIALEMENT, merci), malgré mon corps qui se met en mouvement, une bonne partie de mon anatomie reste en mode veille, dont mon estomac et sa faim. Du coup, je saute très souvent le petit-dèj. Et contrairement à ce que disent les vendeurs de céréales, ce n’est pas le repas le plus important de la journée, on ne brûle pas en enfer si on le zappe. Chacun son rythme.

Après cette parenthèse, entrons dans le vif du sujet. Je fais des pancakes depuis moult années et avec le temps (et la paresse augmentant), j’ai tenté de simplifier la recette. Parce que, soyons sérieux deux minutes : QUI a le temps et l’envie de battre des blancs en neige le matin ?

De surcroît, bonjour la discrétion ; si on veut réveiller toute la maisonnée, c’est un bon moyen. Du coup recette easy, sans blanc d’oeuf, sans batteur, avec un minimum de temps de repos et maximum de fluffyness (oui, c’est un mot).

Ingrédients (pour 15 pancakes) :

175 gr de farine (T65 mais pourquoi pas T80),
3 cac de Maïzena,
2 cac de levure chimique,
une pincée de bicarbonate,
un peu de vanille (facultatif),
220-250 ml de lait (animal ou végétal),
2 cac d’huile,
1 cac de vinaigre de cidre (pas facultatif, remplaçable par du jus de citron).

Marche à suivre

  • Bon là je vous la fais pas en mille phrases : on mélange les ingrédients secs d’un côté, les ingrédients humides de l’autre et on incorpore les liquides progressivement avec un fouet. On ajuste la quantité de lait au fur et à mesure, ça doit donner une pâte épaisse, bien moins liquide qu’une pâte à crêpe classique.
  • On laisse reposer une quinzaine de minutes. Ce n’est pas optionnel. Sans repos, ça donnera des pancakes tout plat et des pancakes tout plat c’est de la tristesse dans mon cœur.
  • 5 minutes avant la fin du temps de repos, mettre la poêle à chauffer à feu moyen/fort.
  • Quand la poêle est bien chaude, mettre la matière grasse au choix et verser une cuillère à soupe de pâte. Comme le veut cette règle absurde mais Ô combien vérifiée, le 1er pancake est souvent raté donc soyez radin sur la quantité de pâte. Quand des bulles recouvrent la surface, on retourne et en moins d’une minute c’est prêt. On regraisse la poêle et c’est reparti. 
  • Appeler les copains.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.